Sélectionner mon magasin

Guide - Tout savoir sur le pont thermique

  • Pont thermique : origines, conséquences et solutions pour y remédier

Vous entendez souvent parler de ponts thermiques et savez qu’ils sont néfastes à l’isolation, mais vous seriez bien en peine d’en dire plus sur le sujet ?

Que se cache-t-il exactement derrière ce terme mal connu des particuliers ?

Et comment supprimer le pont thermique ?

 

Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur les ponts thermiques et comment faire pour les combattre.

 

Pont thermique - L'isolation de vos fenêtres avec un menuisier poseur confirmé - Komilfo

 

Pont thermique : origines et conséquences

 

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique par définition est une zone de l’habitat par laquelle de l’énergie intérieure s’échappe, que ce soit la chaleur en hiver ou la fraîcheur en été.

C’est le maillon faible de l’isolation.

Les endroits à risque sont :

  • les angles des murs de l’habitation, par exemple les angles entre les murs de refends et les murs extérieurs ;
  • les zones où se situent un vide d’air, comme les dormants des portes et fenêtres ;
  • les prises électriques, d’antenne ou de téléphone ;
  • la jonction entre la toiture et la façade.

 

Certains matériaux peuvent favoriser les ponts thermiques : il faut ainsi en avoir conscience si vous optez pour des fenêtres en alu, l’aluminium étant un matériau qui conduit très bien la chaleur.

 

Pont thermique - L'isolation de vos fenêtres avec un technicien poseur qualifié - Komilfo

 

Les conséquences d'un pont thermique

Les ponts thermiques peuvent représenter de 5 à 25 % des déperditions d’énergie d’un bâtiment, avec à la clé une consommation énergétique plus importante et des factures plus lourdes.

Ils peuvent également être à l’origine de condensation et d’humidité, entraînant des risques de dégradation de l’habitat.

Ils procurent un mauvais confort thermique pour les occupants des lieux, qui peuvent éprouver une sensation de froid alors que le chauffage fonctionne.

 

 

Les solutions pour éviter les ponts thermiques

 

Il existe plusieurs solutions à rupture de pont thermique selon que vous soyez en construction ou en cours de rénovation de votre habitat.

Présentation de ces différentes possibilités.

 

Dans le cadre d'une construction de maison

L’étape de la conception est fondamentale.

La solution idéale est malheureusement la plus coûteuse, néanmoins elle est à privilégier si vous disposez du budget nécessaire : il s’agit de l’isolation thermique par l’extérieur, ou ITE.

Elle vous met totalement à l’abri des ponts thermiques.

 

Pont thermique - L'isolation de vos fenêtres et baies par l'extérieur - Komilfo

 

Le principe est le suivant : votre isolant (laine de roche, de verre, polystyrène expansé, mousse résolique ou phénolique) est placé sur les parois extérieures de votre maison.

Il est fixé au mur ainsi qu’aux extrémités des portes et fenêtres et enveloppe votre habitation, réduisant drastiquement la présence de ponts thermiques.

Un revêtement de finition est ensuite ajouté pour dissimuler l’isolant et le protéger.

Cette technique est très répandue dans les pays nordiques et a comme autre avantage de limiter la perte d’espace intérieur liée aux matériaux isolants.

 

Autre point important au moment de poser les menuiseries : prenez le temps de bien choisir la porte d’entrée ainsi que les fenêtres de votre habitation, pour avoir l’intérieur le mieux isolé possible.

 

En cas de projet de rénovation

Dans le cas d’une maison déjà construite et habitée, comment supprimer un pont thermique ?

Le plus simple et le moins onéreux est d’optimiser l’isolation par l’intérieur, en installant des ruptures de pont thermique.

 

Un rupteur de pont thermique est un système isolant visant à limiter les déperditions.

Il est souvent constitué de panneaux ou de blocs de polystyrène ou de polyuréthane.

Il peut être positionné du côté intérieur ou extérieur de l’habitation.

 

Pont thermique - L'isolation de vos baies vitrées coulissantes - Komilfo

 

Les planchers et plafonds, les fenêtres, mais aussi les prises électriques doivent être correctement isolés. Un changement de menuiseries peut parfois s’imposer.

Pour bien les choisir, renseignez-vous sur les différentes certifications existantes sur le marché.

 

Bon à savoir : un test d’infiltrométrie peut vous permettre de faire un bilan et d’évaluer l’étanchéité à l’air de votre maison. Le test est réalisé à l’aide d’une porte soufflante, d’un ventilateur pouvant mettre votre habitation en dépression ou en surpression et d’un capteur de pression. Ce test permet de détecter les entrées d’air parasites.

 

 

Vous souhaitez personnaliser vos nouvelles fenêtres pour renforcer leur isolation ?

Komilfo saura vous conseiller puis vous orienter vers un artisan menuisier apte à traiter au mieux ces questions.

N’hésitez plus et appelez votre conseiller technicien le plus proche pour prendre rendez-vous !

 

Crédits photos : © Stéphane Maillard, Place Cliché

 

Contactez votre conseiller expert en isolation thermique

Restez informés

Soyez informé des dernières tendances en décoration et aménagement de l'habitat en suivant Komilfo sur les réseaux sociaux ou en vous inscrivant à notre lettre d’informations !

Inscrivez-vous à la newsletter !

* Champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et de la publicité ciblée adaptés à vos centres d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici