Sélectionner mon magasin

Acquisition d’un bien immobilier : les étapes à suivre pour éviter tout stress

30 août 2021

Il n’est pas facile d’acheter une maison. Si c’est la première fois que vous le faites, il faut vous armer de patience, car les imprévus sont souvent nombreux. Avant de faire le grand saut, il est crucial de comprendre les grandes étapes du processus d’achat d’un bien immobilier.

Étape 1 : Évaluation de votre budget d’acquisition immobilière

Commencez par évaluer votre budget avant de définir votre projet. Désirez-vous une maison ou un appartement ? Voulez-vous acquérir un bien neuf ou ancien ? Dans quelle région voulez-vous acheter ?

Trouver des réponses à ces questions va vous permettre de réaliser une analyse des coûts et de prendre connaissance des taux applicables dans la zone. Vous pouvez ainsi recueillir des informations précises pour votre projet immobilier.
​Serait-il nécessaire d’effectuer un crédit immobilier ? À cette étape, vous serez en mesure de connaître vos moyens financiers et de vous lancer dans un projet immobilier réalisable pour vous.

Étape 2 :  Volonté et conditions de transaction pour l’achat

Étape cruciale dans une transaction immobilière : le compromis de vente, qu’il ne faut pas confondre avec la promesse de vente.

Cela va définir les procédures ainsi que les conditions de la transaction. Vous vous engagez avec le vendeur à acheter le bien immobilier en le réservant. Mais dans les 10 jours à venir, cela ne vous engage en rien et vous pouvez encore vous désister sans apporter de justification.

Mais au-delà de ces 10 jours, il serait difficile de vous rétracter sans une clause suspensive qui annule l’achat en cas de non-obtention de financement. Néanmoins, l’ordre peut ne pas être financier aussi. En effet, si vous optez pour la construction d’une maison et que le permis de construction est refusé, vous pouvez alors annuler votre achat.

Étape 3 : À la quête de financement pour votre projet immobilier

Après la signature du compromis de vente, vous avez 45 à 60 jours pour trouver un financeur pour votre projet d’achat immobilier. Des choix s’offrent à vous : défendre votre projet auprès des banquiers ou trouver un expert du courtage immobilier comme Pretto, par exemple, pour se battre pour vous auprès des financeurs.

Tout est question d’anticipation. Ainsi, vous devez préparer des mois à l’avance vos relevés bancaires en vue de soutenir votre financement immobilier. Une organisation rigoureuse de votre dossier vous donnera plus de chance. Comme le temps est compté, il serait plus prudent d’avoir un courtier immobilier à vos côtés pour soutenir votre emprunt. Vous pouvez choisir entre un courtier immobilier en personne ou en ligne. Avec ce dernier, les frais sont bien souvent moins chers.

Étape 4 :  L’accord de principe : important pour votre acquisition immobilière

Votre dossier a enfin séduit un établissement bancaire. Il va maintenant vous proposer un accord de principe. C’est un regroupement des caractéristiques des crédits comme la somme accordée, le taux appliqué, ainsi que les conditions d’emprunts. Néanmoins, pour une validation finale de votre projet, une caution ou une assurance doivent être mises au point.

Étape 5 :  Aval de l’assurance et de la caution

Une fois que votre banquier a délivré l’accord de principe, on attend l’aval de l’organisme assureur pour votre cas. Pour cela, avant la signature du prêt, il est obligatoire de remplir des informations sur le plan médical lors d’un rendez-vous avec votre assurance.

Un accord instantané est obtenu lors d’une situation simple. L’organisme cautionnant assure au banquier le paiement en cas de non-solvabilité de votre part après avoir fait une analyse minutieuse de votre cas. Après les accords de la garantie et l’assurance, vous pouvez enfin aller chez votre banquier pour la signature du prêt.

Étape 6 :  Signature de votre emprunt

Après les accords des différents organismes, l’offre de prêt de la banque vous sera envoyée par voie postale en lettre recommandée. Dès lors, vous aurez 10 jours de réflexion obligatoire pour voir et revoir l’offre. Vous pouvez encore poser des questions durant ces jours. Dès le 11e jour, vous êtes dans l’obligation de faire la signature et de renvoyer l’offre.

En cas de refus de l’offre, l’établissement bancaire ne vous facturera rien, si vous avez reçu d’autres offres de prêts différentes. Néanmoins, si vous n’avez reçu qu’une seule offre, mais vous la refusez quand même, alors on ne peut pas jouer la condition suspensive. On va retenir probablement l’avance versée lorsque vous avez signé le compromis.

Étape 7 :   La signature du contrat de vente

Vous signerez l’acte authentique de vente en présence du vendeur et du notaire. En même temps, vous allez payer non seulement le bien, mais également les frais de garantie et de notaire. Ce dernier vous met en garde sur les sanctions et les conséquences légales en cas de non-tenue de l’engagement. Le transfert des fonds a lieu quelques jours avant la signature dans un compte tenu par le notaire.

Restez informés

Soyez informé des dernières tendances en décoration et aménagement de l'habitat en suivant Komilfo sur les réseaux sociaux ou en vous inscrivant à notre lettre d’informations !

Inscrivez-vous à la newsletter !

* Champs obligatoires

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des contenus et de la publicité ciblée adaptés à vos centres d'intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici